Association pour la gestion du fond de financement (AGFF)

Association pour la gestion du fond de financement (AGFF)2018-07-31T16:43:39+00:00
Sommaire

L’AGFF est l’acronyme de « Association pour la gestion du fond de financement ». Cette contribution est rattachée au caisses ARRCO et AGIRC.

Logo de l'Association pour la gestion du fond de financement (AGFF)

Définition de l’Association pour la gestion du fond de financement (AGFF)

En France, chaque salarié du secteur privé doit cotiser à l’AGFF.

L’AGFF a été établie en 2001 afin de financer l’alignement des conditions de départ à la retraite entre l’âge légal de départ à la retraite et l’âge d’attribution automatique du taux plein. Elle vient ainsi compenser le décalage en prenant en charge le surcoût global que représentent les départs anticipés.

Aujourd’hui, sans l’AGFF une personne qui liquiderait ses droits à la retraite avant l’âge du taux plein se verrait appliquer un abattement pouvant aller jusqu’à 22%.

Quels salariés sont affiliés à l’AGFF ?

Salariés affiliés obligatoirement

Tout salarié qui cotise à l’ARRCO et éventuellement à l’AGIRC, s’il bénéficie du statut cadre ou assimilé cadre, est dans l’obligation de cotiser à l’AGFF.

Salariés exclus

Certains salariés peuvent être exclus du paiement de la cotisation AGFF, comme :

  • Les salariés ne relevant pas du régime général;
  • Les salariés relevant de l’IRCANTEC;
  • Les stagiaires, même s’ils perçoivent une gratification de stage;
  • Les salariés expatriés.

Calcul de la cotisation AGFF

Assiette de cotisation

Les salariés redevables de la cotisation AGFF cotisent sur :

  • La tranche 1 et la tranche 2 si le salarié a le statut non cadre;
  • La tranche A et la tranche B si le salarié a le statut de cadre ou d’assimilé cadre.

Répartition des taux de cotisations

Pour la tranche 1 et la tranche A, le taux global est de 2%, appliqué comme suit :

  • 0,80% à la charge du salarié;
  • 1,20% à la charge de l’employeur.

Pour la tranche 2 et la tranche B, le taux global est de 2,2%, appliqué comme suit :

  • 0,90% à la charge du salarié;
  • 1,30% à la charge de l’employeur.