ARRCO : Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés

ARRCO : Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés2018-07-31T17:02:54+00:00
Sommaire

ARRCO est l’acronyme pour « Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés ». C’est l’un des 2 principaux organismes en France qui gère les pensions de retraite.

Logo des caisses de retraite complémentaire AGIRC ARRRCO

Définition de l’ARRCO

En France, chaque salarié du secteur privé se doit de cotiser à la retraite de base prévue par la sécurité sociale et ce, au travers de la cotisation vieillesse. Si le salarié a un statut de non-cadre, alors il cotise en sus à la retraite complémentaire ARRCO.

L’ARRCO est un organisme privé qui prend la forme d’une association ayant pour mission l’utilité publique. Cette association a vu le jour le 8 décembre 1961 au travers d’un accord interprofessionnel. Tout comme l’AGIRC, elle est gérée par les partenaires sociaux et se compose de différentes caisses de retraite ARRCO.

L’objectif de cette association est de collecter et repartir les cotisations sociales (salariales et patronales) et les redistribuer. C’est ce qu’on appelle le principe de la solidarité générationnelle pour le paiement des pensions retraite.

Quels salariés ?

Salariés affiliés obligatoirement

Tous les salariés qui cotisent pour la vieillesse – au régime général de la sécurité sociale ou au régime agricole – doivent cotiser à l’ARRCO.

Un salarié malade ou une personne en recherche d’emploi et percevant des indemnités chômage acquiert des points de retraite.

Salariés exclus

Certains salariés peuvent être exclus du paiement de la cotisation de la retraite complémentaire ARRCO, comme :

  • Les salariés ne relevant pas du régime général;
  • Les salariés relevant de l’IRCANTEC;
  • Les stagiaires, même s’ils perçoivent une gratification de stage;
  • Les avocats salariés;
  • Les salariés expatriés.

Cas particulier

Si un salarié âgé de 65 ans et plus continue de travailler, alors il sera affilié au régime de la retraite complémentaire mais ne pourra pas acquérir de point retraite supplémentaire.

Calcul des points ARRCO

Le salarié comme l’employeur cotisent sur un taux appelé « taux de cotisation ». Ce dernier s’obtient de la manière suivante : taux d’acquisition du point x taux d’appel.

Le taux d’appel est égal à 125%. Il permet le financement des régimes de retraite complémentaire ARRCO et AGIRC.

C’est le taux d’acquisition qui donne des points de retraite. Ces derniers sont obtenus de la manière suivante : assiette des cotisations x taux d’acquisition des points / valeur du point.

En 2018, pour la tranche 1 et A, le taux d’acquisition est de 6,20%, le taux de cotisations est de 6,75% ; et le salaire de référence est de 16,7226 €.

En 2018, pour la tranche 2, le taux d’acquisition est de 16,20%, le taux de cotisations est de 20,25% ; et le salaire de référence est de 16,7226 €.

Le montant de la pension de retraite annuelle se calcule en multipliant le nombre total de points retraite obtenus sur l’ensemble de la carrière par la valeur du point en vigueur au moment du calcul.

Exemple:

Pour 2018, la valeur du point est de 1,2513 €.

Sur l’ensemble de sa carrière, le salarié a acquis 2659,90 point. Il va percevoir une pension retraite de 3 3328,33 € sur l’année 2018.

Assiette de cotisation

Les salariés redevables des cotisations à la retraite complémentaire ARRCO cotisent sur la tranche 1 et la tranche 2 (salarié non cadre) et sur la tranche A (salarié cadre).

Répartition des taux de cotisations

La cotisation de la retraite complémentaire ARRCO est répartie à hauteur de 40% pour le salarié et à hauteur de 60% pour l’employeur.

Autre cotisation

Les caisses de retraite complémentaire ARRCO collectent, également, la cotisation AGFF assise sur la tranche 1, la tranche 2 et la tranche A.