Contribution Sociale Généralisée (CSG)

Contribution Sociale Généralisée (CSG)2018-08-01T12:01:36+00:00
Sommaire

La contribution sociale généralisée est un impôt servant au financement de la sécurité sociale. En effet la CSG est une contribution et non une cotisation, cela veut dire que le paiement de la CSG n’ouvre pas droit à prestations sociales. Etant prélevée sur la majorité des revenus des personnes résidant en France, elle permets de répartir les coûts de financement de la sécurité sociale. La CSG déductible est de 6,80%, la CSG non-déductible est de 2,10%.

contribution sociale généralisée

Augmentation de la contribution sociale généralisée

La contribution sociale généralisée a subit de nombreuses augmentations depuis son institution en 1991. Le taux sur les revenus de salariés n’a cependant pas changé depuis 1998, il est stable à 7,5% depuis le gouvernement de Lionel Jospin. Au 1er janvier 2018, son taux évolue pour atteindre 9,8 %

Recettes de la CSG

Les recettes de la CSG s’élèvent à 91,5 milliards d’euros pour 2013. Cela représente environ 18% du budget de la sécurité sociale. La CSG est donc indispensable au financement de la sécurité sociale.

Taux de la CSG en fonction du type de revenu

  • Revenus d’activité et assimilés – 7,5%
  • Pensions de retraite et de préretraite – 8,3%
  • Revenus de remplacement – 6,2%
  • Revenus du patrimoine et de placement – 8,2%

Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale (CRDS)

La CRDS est une contribution servant à financer la Caisse d’amortissement de la dette sociale (CADES) . Celle-ci a pour mission de résorber l’endettement des organismes sociaux pour effacer leur dette pour 2025. Le taux de la CRDS est de 0,5% et elle s’étends à une plus grande variété de revenus que la CSG comme les prestations familiales. Ce périmètre de prélèvement étendu représente 1 milliard d’euros supplémentaire par point de CRDS en comparaison avec un point de CSG.