Sommaire

L’employeur est chargé de payer des cotisations sociales afin de prémunir ses salariés contre certains risques, ce sont les cotisations patronales. Et le salarié a aussi le devoir de verser des cotisations salariales en ce sens : la cotisation d’assurance chômage assure donc le salarié contre une situation de chômage éventuelle.

Cotisation d'assurance chômage

Présentation de la Cotisation d’assurance chômage

Employeur comme salarié doivent cotiser au risque chômage à raison de 6.45% depuis le 1er octobre 2017: en effet, une contribution de 4,05% sera due par le premier; et une cotisation de 2,40% devra être réglée par le second. Avant cette date, le total de la contribution était égal à 6,40%. Autrement dit, un taux de 0,05% a donc été mis en place et ce, au plus tard jusqu’au 30 septembre 2020. Les tranches de rémunération A+B sont prises pour bases.

Tous les contrats de travail sont concernés par la mesure qui impacte aussi toutes les rémunérations qui sont versées à compter du 1er octobre 2017.

Approfondir 

Quelles différences entre la cotisation d’assurance chômage et l’AGS ?

L’AGS est l’Association pour la gestion du régime de garantie des créances des salariés. Elle est exclusivement due par l’employeur tandis que la cotisation d’assurance chômage doit-être payée par l’employeur comme le salarié.

  • La cotisation d’assurance chômage finance la prestation chômage que le salarié reçoit de son pôle emploi s’il a fait une demande d’allocation et y est éligible;
  • L’AGS est une sécurité préservant les salaires au cas où une procédure collective devrait-être mise en place dans l’entreprise. L’AGS est due à raison de 0,15% depuis le 1er juillet 2017 avec comme base les tranches de rémunération A+B.  Plus de précisions sur l’AGS